L'ULM

 

 

 

Au début des années 70 est apparu en France le vol libre, qui se pratiquait avec un deltaplane sur les reliefs. Une réglementation aussi légère que possible a permis aux passionnés de pratiquer cette activité aéronautique sans beaucoup de contraintes. Sur ces engins volants, il n'y a pas de moteur, et l'on se maintient en l’air grâce à l’exploitation judicieuse des courants d’air ascendants. Rapidement on a  ajouté de petits moteurs sur ces engins. Ainsi est né l'Ultra-Léger Motorisé ou "ULM".

 

Depuis, les machines ont gagné en fiabilité, en performance, en qualité de vol, autorisant une pratique plus facile et plus sûre En France, on compte aujourd'hui plus de 12.000 ULM, pour comparer aux  3.500 avions de tourisme monomoteurs.

La formation des pilotes s'est rationalisée et structurée pour tenir compte des acquis de l'expérience de toutes les disciplines aéronautiques. Ainsi, aujourd'hui des milliers de passionnés à travers le monde volent à bord d'ULM, et par leur attitude adulte et leur comportement serein, ont réussi à donner de cette activité aéronautique à part entière une image intègre et mature.

 

 

 

ULM pendulaire - Ecole de Pilotage ULM Bleu Alpin

 

 

 

L’ULM n’est pas seulement une classe d’aéronefs définie par des limites réglementaires, c’est beaucoup plus que cela. C'est :

- s'envoler dans les airs sans contrainte inutile  

- posséder son propre aéronef pour un budget équivalent à celui d’une auto

- garer son appareil chez soi, en s’envolant de son terrain

- se promener et voyager

- se faire plaisir à chaque vol

- rencontrer des gens passionnants parce que passionnés

- être responsable, aussi bien de son appareil que de ses vols et de son attitude

 

 

Voler en ULM, c'est être passionné, libre et responsable

 

 

 

 

Définition d'un ULM

Le terme d'ULM s'emploie pour désigner un ''Planeur Ultra Léger Motorisé''. Un ULM est un ''aéronef'', c'est-à-dire un appareil qui vole, ayant des caractéristiques particulières que l'on peut résumer ainsi :

  • C'est au maximum un appareil biplace, il ne peut emporter qu'un seul passager en plus du pilote.
  • Il doit avoir une masse maximale au décollage, tout compris (machine, passagers, carburant, bagages, etc...) de 300 Kg pour un monoplace ou 450 Kg pour un biplace. Un dépassement de 5 % à 10% est autorisé pour l'emport de certains équipements bien précisés par la réglementation.
  • Son moteur doit développer une puissance maximale continue de 45 KW (61 CV) pour un monoplace, et 60 KW (82 CV) pour un biplace, sauf exception dans certaines classes.
  • Il doit être capable d'atterrir avec une vitesse minimum de 65 Km/h.

Le brevet de pilote d' ULM

Pour piloter un Ultra-Léger Motorisé, il faut être détenteur d'un brevet de pilote ULM, spécifique à chaque classe d'ULM, délivré par le Ministère des Transports à l'issue d'un examen qui comporte :

  • une partie théorique portant sur différents domaines de connaissances tels que la sécurité, la réglementation, la navigation, la météorologie et l'aérologie, la mécanique de vol...
  • une partie pratique démontrant les capacités du candidat à pouvoir manoeuvrer un ULM de la classe considérée (il existe plusieurs classes d'ULM : pendulaires, multiaxes, dirigeables, autogires, paramoteurs).

Une expérience supplémentaire, contrôlée par un test en vol, est nécessaire pour obtenir une ''autorisation d'emport de passager''. L'âge minimum requis est de 15 ans pour piloter, 18 ans pour être instructeur. Le brevet de pilote peut être obtenu selon une procédure simplifiée pour les personnes déjà titulaires de certains titres aéronautiques (brevet de pilote avion, planeur, hélicoptère ou autres...)

 

 

 

L'ULM est un appareil idéal pour découvrir la Terre d'en haut

 

en toute sécurité